• Zébra alternative

    Blog de chipiron :Un chipiron dans les Landes, Zébra Alternative

    Qu'est-ce qu'un surdoué ?

    Entretien avec Jeanne SIAUD-FACCHIN au palais de la découverte

    http://zebraalternative.wix.com/zebra-alternative

    Zébra est reconnue association d'intérêt général donnant ainsi

    droit à déduction fiscale des dons et cotisations.

    Qu'est-ce que ZEBRA ALTERNATIVE ?

    C'est un lieu d’accueil spécifique pour les adolescents intellectuellement précoces 

    Un espace où les adolescents intellectuellement précoces viennent se poser, se ressourcer,

    identifier et renforcer leurs compétences naturelles.

    Des professeurs interviennent régulièrement pour accompagner les jeunes dans le cadre d’une scolarité

    par correspondance ou en partenariat avec un établissement scolaire.

    Adresse:
    41 rue St Savournin 13005 MARSEILLE

    Tel:
    06.52.77.08.01

    zebrasurdoue@gmail.com


    votre commentaire
  • Blog de chipiron :Un chipiron dans les Landes, Notre cerveau est programmé depuis des siècles...

    Les Neuromythes

    "Avez-vous déjà lu qu’il faut écouter du Mozart pour devenir plus intelligent ?

    Que nous n’utilisons que 10% de notre cerveau ?

    Ou que les principaux apprentissages ne peuvent se faire que jusqu’à l’âge de trois ans ?

    Apparemment, nous avons tout faux : ce sont ce qu’on appelle des neuromythes,

    des croyances totalement infondées sur le cerveau.

    Mais qui nous en disent long sur la rencontre entre science et société et sur le rapport entre les sciences

    du cerveau et notre cerveau lui-même."

     * vidéo sur une conférence de Elena Pasquinelli
    Institut d’études cognitives, Ecole Normale Supérieure
    Chargée de recherches

    http://savoirs.ens.fr/expose.php?id=661

    Notre cerveau, vaste étude qui ne finira jamais car la science repousse toujours l'inexpliqué par de nouveaux tests, instruments, ... Sa reste passionnant pour ceux qui veulent rester informé des nouvelles recherches qui avance, lentement mais sûrement. En attendant la grande évolution, qui commencera pour les nouvelles générations à l'école, chaqu'un peu s'informer et transmettre à son propre enfant ses connaissances personnelles.


    votre commentaire
  • L'ennuie              

    Blog de chipiron :Un chipiron dans les Landes, L'ennuie

    Les devoirs d'école et l'ennuie....

    Ce week-end, forcément devoirs, mais surtout la même lecture apprise jeudi en classe puis donnée comme devoir à la maison et là re-belote pour le week-end.

    Alors là, Chipiron n'a même pas voulu ouvrir le livre et disait :

    "non mais n'importe quoi, s'est pas possible".

    Du coup j'ai pu voir un petit peu ce qui lui était demandé en classe et effectivement même en calcul, le pauvre, sa fait longtemps que son cerveau fait beaucoup plus que les divers façon de trouver le résultat, 10

    (ex : 9 +1, 6 + 4, ...).

    Je pense qu'un rendez-vous avec la maîtresse s'impose au plus vite pour ne pas qu'il baisse les bras et laisse partir son cerveau vers d'autre cieux quand il s'ennuie en court.

     Extrait d'un site :

    http://www.reussirmavie.net/enfants-surdoues-precoces-conseils-aux-parents/

    Un saut de classe peut être une solution
    Si l'ennui de l'enfant en classe est important et si ses capacités sont confirmées par les enseignants, un saut de classe pourra être envisagé. Il ne s'agit pas dans ce cas de vouloir lui "faire prendre de l'avance" comme on l’entend souvent, mais de rétablir l'avance intellectuelle qui existe.

    On pourra redouter en effet qu'un enfant qui s'ennuie trop en classe parce qu'il manie déjà aisément les notions qui sont vues, ne finisse, à force de s'échapper, par manquer des informations essentielles et ainsi par prendre du retard.
     
    Conseils au quotidien graphothérapie
    On pourra pallier une graphie hésitante par des séances de graphothérapie (la main de l'enfant précoce va moins vite que sa pensée, effet de la dssynchronie). Son isolement dans la classe s'atténuera quant à lui avec les années (parfois seulement au lycée), lorsque le jeune aura trouvé des pairs avec qui dialoguer.

    Il est important de l'obliger à fournir des efforts

    Dans tous les cas, il est important d'encadrer l’enfant précoce, et de l'obliger à apprendre et à fournir des efforts. Le danger en effet est que, trouvant tout facile, il n'apprenne pas à travailler, et finisse par ne plus pouvoir faire face à des situations scolaires de plus en plus compliquées

    Ainsi, quand il n'est nul besoin de même relire une leçon pour la savoir dans les petites classes, il est parfois bien difficile, des années plus tard, de réviser plusieurs chapitres pour un contrôle ou d'apprendre un poème compliqué. C'est à ce moment qu'intervient souvent l'échec, et il est d'autant plus brutal que personne ne l'avait vu venir…

    Il ne faut pas hésiter, donc, à fixer des objectifs réguliers et ambitieux à un enfant précoce, afin de toujours maintenir son intelligence en éveil. Sans oublier aussi que les phases de repos sont importantes pour cet enfant qui ne peut jamais s'arrêter de penser.

    votre commentaire
  • Extrait d'émission pour le livre de J.Siaud-Facchin            

    Je suis de près ce que fait cette femme, elle milite pour les personnes HP, enfant ou adulte et fait également des livres.

    Suivre le lien proposé...

    Blog de chipiron : Un chipiron dans les Landes, Extrait d'émission pour le livre de J.Siaud-Facchin

    Jeanne Siaud-Facchin a partagé un lien sur sa page Facebook 
     
     Et voilà, l'extrait de l'émission " télé matin " sur  France 2 pour ceux qui le demandaient : la présentation par la journaliste en plateau et un petit bout d'une séance de méditation de pleine conscience avec un groupe d'enfants.
    http://www.france2.fr/emissions/telematin/videos/NI_17639?onglet=tous&page=1

    votre commentaire
  • Cette conférence a commencé par un grand bla, bla, y'avait du monde sa oui, mais beaucoup d'enseignants, d'orthophonistes et autre mais peu de parents je pense. De toute manière, il aurait fallut avoir le niveau BAC+++ pour être sur de tout comprendre. Pas un seul des intervenants ne s'est mis dans la peau d'un simple parents, venu chercher des explications ou voie à suivre pour ces troubles. Par contre ils nous ont beaucoup parlé de centre de si, de là.... .... Dans chaque centre y'aurait des psy, des neuro-psy... des médecin, des orthophonistes etc... bref tout une panel de spécialistes  (pour un seul dossier d'enfant il faut en voir au moins 3 ou 4) prêt à tout et à tout moment pour nous aider (ils iraient même jusqu'à l'école de l'enfant).

    Ok ! mais dans la vie réel, de c'est centre par chez nous, y'en a que deux pour tout les landes. Inutile de vous dire qu'il faut faire la queue pour avoir un rendez-vous avec l'un d'eux, si en plus il faut en voir 3.

    Chacun d'eux doit faire un compte rendu, après plusieurs examens avec l'enfants, chaque résultats tombent entre 3 à 6 mois après. Si vous commencez à faire un dossier pour une aide à la dys et que vous commencés dès lors que l'enfant rentre en primaire, le dossier sera fin prêt, quand l'enfant rentrera au collège. S'est simple, dans notre école maternelle le psy n'a pu venir l'an dernier que 2 fois, car trop débordé et je peu le comprendre car s'est le seul dans le secteur, quand à l'année précédente zéros fois. Donc voilà, très très déçu par cette conférence qui nous parle d'un monde idéal ou y'aurait plein de centre à l'écoute de chacun, des spécialiste a volonté et des professeurs compréhensifs face à un enfant avec de tel trouble. Pourtant par chez nous, nous avons de jeunes enseignant, en primaire, et sa n'empêche pas le mis à l'écart d'enfant dans de tel cas, sous prétexte " vous comprenez on n'a pas le temps de le faire lire, sa prend trop de temps" forcément l'enfant bute sur chaque mot le plus simple et de le laisser dans son coin.

    Puis la cerise sur le gâteau, dans le rand juste derrière moi deux jeunes professeurs d'école qui parlaient de biberons, de leurs enfants, faisant de l'humour sur la dys, cas écouter le docteur Netter, en décrivant tout les symptômes, les enfants seraient alors tous dys.... jusqu'à ce qu'une mamie face un malaise dans la salle, pour que la aussi ils disent : "elle doit être dys! ah, ah, ah !"

    S'est des prof ça ! Pourquoi venir à un tel congrés si ce n'est pour faire de l'humour. Qu'est devenu cette profession de fois. J'ai espoir malgrés tout, en me disant que des profs, des bons, se préoccupent de leurs élèves et de ce qu'ils enseignent et comment ils le font.

    J'ai quand même pris des brochures sa aura au moins servi à ça.

    Je vous passe quelques sites trouver sur l'un d'eux :

    AAD France assos avenir dysphasie www.dysphasie.org/

    Apeda-france assos française de parents d'enfants en difficultés d'apprentissage du langage écrit et oral www.apeda-france.com

    Coridys Coordination des e=intervenants auprès des personnes souffrant de dysfonctionnements neuropsychologiques www.coridys.asso.fr

    Dyspraxique mais fantastique www.dyspraxie.org/

    Fédération française des DYS : http://www.ffdys.com/troubles-dys/introduction.htm

    Je me sans concerné car je suis moi même "dys" et j'ai beaucoup souffert pendant ma scolarité. A cette époque, la dys n'existait pas. Y'a des chances pour que mon enfant le soit, alors je préfère prendre les devants.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique